Elle s’appelait Sarah, Tatiana de Rosnay

elle-s-appelait-sarah-3169643Synopsis :

« Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit.
Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. »


J’ai mis un long moment avant de me décider à lire ce roman puis ai fini par me laisser porter par les avis unanimes à son sujet. Tatiana de Rosnay est une auteure à l’écriture plutôt fluide, sans ambiguïté sur le sens de ses récits.

Le roman aborde l’un des volets de l’histoire de la 2nde guerre mondiale dont on parle peu, la rafle du Vel d’hiv. Maintenant, il faut aussi garder à l’esprit que cette rafle a eu lieu pendant l’Occupation. On parle de responsabilité de l’Etat français mais c’est vrai et faux à la fois dans la mesure où il est évident que les forces de l’ordre n’ont pas eu d’autre choix que d’obtempérer. Certains l’ont fait avec plaisir mais il est évident que ce n’était pas le cas de tous… A aucun moment l’auteure ne mentionne l’Occupation et ça donne fatalement à ce pan de l’Histoire une vision un peu tronquée, et l’historienne que je suis trouve ça un peu dommage.

Le côté moralisateur de Tatiana de Rosnay envers l’Etat français, à travers son personnage principal, américaines toutes les deux, m’a également fortement déplu. En effet, les américains n’étaient eux sous l’occupation de personne quand ils ont lancé leur bombe H sur Hiroshima et Nagasaki 3 ans plus tard !

Ce roman n’en reste pas moins une histoire poignante à l’image du journal d’Anne Franck (qui n’est d’ailleurs au passage en rien autobiographique !).

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Elle s’appelait Sarah, Tatiana de Rosnay »

  1. C’est marrant que tu dises que ce livre fait l’unanimité, je connais des personnes qui ont soit adoré, soit détesté ce roman. Je ne l’ai toujours pas lu mais ce n’est pas vraiment ma priorité pour le moment.

    Est-ce que l’auteure est si virulente envers la France et complaisante avec les Etats-Unis que ça ? C’est un peu dommage si c’est le cas, ça sonne très manichéen comme vision des choses…

    1. Effectivement je n’ai pas rencontré une personne qui n’ait pas aimé ce livre. Sais-tu les raisons pour lesquelles certaines l’ont détesté ?
      Sinon à quelques reprises dans le livre l’auteure, à travers le personnage de Julia, journaliste d’origine américaine fait référence au fait que les américains se sont eux posés en sauveur durant la 2nde guerre mondiale et a clairement accusé l’Etat français d’avoir trop laissé faire. Elle parle bien entendu de la résistance, indique bien que certaines personnes de la force de l’ordre ne faisaient pas les choses de gaité de coeur mais elle fait clairement ressentir la responsabilité de la France dans certains passages.
      Après voilà,quand on sait que les Américains via leurs industries ont réarmé l’Allemagne nazie et n’avaient aucun intérêt à voir s’arrêter la guerre, que le plan Marshall leur rendait bien service car c’était un moyen d’asservir économiquement l’Europe, je trouve ça toujours un peu malvenu. Je déteste cette façon qu’ont certains américains de penser qu’ils sont les sauveurs de la planète et qu’ils considèrent comme une nécessité d’aller régenter tout le monde.

      1. Oui, je vois ce que tu veux dire, je suis tout à fait d’accord avec toi !
        Concernant ceux qui n’ont pas aimé, l’un n’a pas détaillé, l’autre a dit qu’elle trouvait ça bateau x)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s